Guillaume Marteaux

Guillaume Marteaux

Domaine Marteaux Guillaume, Bonneuil-sur-Marne, Champagne

A Bonneuil-sur-Marne, Guillaume, met en œuvre depuis longtemps déjà, une agriculture propre et ultra raisonnée. Non pas pour des raisons de mode ni d’étiquette, mais bel et bien pour respecter la Terre et le vivant.

Tombé dans le pressoir étant petit, les mercredis de son enfance sont dédiés aux jeux dans les vignes, auprès de ses parents qui lui transmettent les valeurs du travail.

A 23 ans, Guillaume construit son bâtiment de vinification lui-même, et commence à y vinifier puis à assembler ses propres cuvées.

A Bonneuil-sur-Marne, Guillaume, met en œuvre depuis longtemps déjà, une agriculture propre et ultra raisonnée. Non pas pour des raisons de mode ni d’étiquette, mais bel et bien pour respecter la Terre et le vivant.

Tombé dans le pressoir étant petit, les mercredis de son enfance sont dédiés aux jeux dans les vignes, auprès de ses parents qui lui transmettent les valeurs du travail.

A 23 ans, Guillaume construit son bâtiment de vinification lui-même, et commence à y vinifier puis à assembler ses propres cuvées.

C’est un passionné qui s’épanouit parfaitement entre ses vignes et sa cuverie, qui exigent une attention quotidienne.

Ses mains, à la fois rugueuses et habiles, s’amusent sans modération à travailler la terre, à élever les vins et à composer ses cuvées, entre cuve inox et fût de chêne.

Guillaume a fait le choix de travailler selon les principes de l’agriculture biologique et biodynamique.

Ses vignes sont donc cultivées sans désherbant chimique, l’enherbement naturel et l’apport de compost naturel permettent aux sols d’être équilibrés et riches en micro-organismes. Guillaume applique des traitements naturels à base de plantes et s’emploie à créer de véritables réserves de biodiversité au cœur de son vignoble (hôtels à insectes, zones non fauchées, projet d’agroforesterie).

Enfin, grâce à un important travail historique de sélection massale, le vignoble de Guillaume a gardé une diversité génétique qui lui confère une force de résistance naturelle, ainsi que des vins résilients. Voilà comment la famille a cultivé un vignoble robuste, sain, au plus proche du naturel et avec de bonnes immunités.

Cet engagement, Guillaume le prolonge lors de la vinification. Les raisins sont délicatement manipulés et pressés très rapidement après la vendange.

La vinification est douce, sans intrant (hors dose homéopathique de soufre), et se fait en levures indigènes.

Sans artifice, nature, la Maison MG s’applique à utiliser de très faibles doses de sulfites.

La fermentation malolactique n’est pas déclenchée volontairement. Elle se fait naturellement, si toutefois elle se déclenche. Cela permet de garder les acides vifs. Des vins plus tendus se bonifient merveilleusement lors de leur long vieillissement.

La réserve perpétuelle du domaine sommeille depuis plus de 20 ans dans sa cuve : le vieux vin y apprend au plus jeune à vieillir. Elle est un trait d’union entre chacune des cuvées, excepté l’Esprit Terroirs, qui est millésimé.

Précis, intuitif et doté d’une grande expérience en vinification, Guillaume est à l’écoute de ses vins. Il ne cherche pas à leur appliquer une empreinte boisée mais recherche plutôt la micro-oxygénation (l’échange d’air entre les matières naturelles, vin/bois).

{products:283,284,285,289}

Karim Vionnet

Karim Vionnet

Domaine Karim Vionnet, Villié-Morgon, Beaujolais

Karim Vionnet le dit lui-même : « J’ai toujours voulu faire un vin qui me ressemble : naturel et sans prétention ».

Originaire de Villié-Morgon, là où se trouvent déjà les plus grands (Lapierre, Foillard, Descombes, Breton), il apprend le métier pendant plusieurs années chez Guy Breton et prend son envol en 2006.

Il cultive aujourd’hui 3,7 ha de vigne de manière totalement naturelle, sans aucun intrant, pesticides ou autres. La priorité de Karim, c’est de laisser s’exprimer le terroir.

Karim Vionnet le dit lui-même : « J’ai toujours voulu faire un vin qui me ressemble : naturel et sans prétention ».

Originaire de Villié-Morgon, là où se trouvent déjà les plus grands (Lapierre, Foillard, Descombes, Breton), il apprend le métier pendant plusieurs années chez Guy Breton et prend son envol en 2006.

Il cultive aujourd’hui 3,7 ha de vigne de manière totalement naturelle, sans aucun intrant, pesticides ou autres. La priorité de Karim, c’est de laisser s’exprimer le terroir.

Idem pour la vinification, qu’il réalise le plus naturellement possible : en levures indigènes (les levures naturellement présentes sur la peau du raisin et dans l’environnement), et quasiment sans soufre, uniquement 1mg/l au moment de la mise en bouteille pour éviter que le vin ne s’oxyde.

Les vins de Karim sont droits, purs et dotés d’une grande buvabilité. Il produit entre autres des cuvées en appellation Chiroubles, Chénas, Beaujolais-Village et Fleurie.

Le Beaujolais-Village rappelle les petits fruits rouges acidulés comme la groseille, il est doté d’une grande fraîcheur et est idéal pour un apéro accompagné de charcuteries et fromages. Dans le même esprit de plaisir immédiat, son Chiroubles possède un peu plus de matière en bouche.

Son Chénas, quant à lui, s’exprime dans la longueur, toujours sur le fruit mais avec un côté terreux et épicé qui lui apporte beaucoup de caractère.

{products:201,202,174,266}

Boris Feigel

Boris Feigel

Domaine Prés Lasses, Autignac, Languedoc

1999 est le premier millésime des Prés Lasses, domaine créé par deux amis passionnés par les vins. A l’époque, ils achètent quelques parcelles de vieilles vignes dans le vignoble de Faugères et pose leurs cuves à Autignac. Denis Feigel (le père), après une carrière partagée entre vinification et distribution de vins, réalise un rêve en lançant son propre cru.

Et depuis 2005 son fils Boris assure la responsabilité technique du domaine.

Le domaine représente aujourd’hui 30 ha en production dont beaucoup de vieilles vignes et notamment 7 ha de carignan. Le vignoble est cultivé en agriculture biologique ; la vitalité des sols et l’équilibre du vignoble sont prioritaires, de manière à favoriser leur pérennité et le caractère des vins.

1999 est le premier millésime des Prés Lasses, domaine créé par deux amis passionnés par les vins. A l’époque, ils achètent quelques parcelles de vieilles vignes dans le vignoble de Faugères et pose leurs cuves à Autignac. Denis Feigel (le père), après une carrière partagée entre vinification et distribution de vins, réalise un rêve en lançant son propre cru.

Et depuis 2005 son fils Boris assure la responsabilité technique du domaine.

Le domaine représente aujourd’hui 30 ha en production dont beaucoup de vieilles vignes et notamment 7 ha de carignan. Le vignoble est cultivé en agriculture biologique ; la vitalité des sols et l’équilibre du vignoble sont prioritaires, de manière à favoriser leur pérennité et le caractère des vins.

Le vignoble de Faugères s’étale sur le relief tourmenté des derniers contreforts des Cévennes au nord de Béziers.

C’est une petite appellation sur un terroir de schistes, les sols sont très filtrants et peu fertiles et la vigne y plonge profondément ses racines pour y trouver les éléments constitutifs de grands vins.

Au domaine Prés Lasses, les vendanges sont manuelles et soigneusement triées. Le travail de cave est classique et peu interventionniste. Les intrants œnologiques, en dehors de faible dose de soufre (pas systématiquement) sont supprimés et les vins sont généralement mis en bouteilles sans collage ni filtration.

L’élevage, qui s’étale entre 18 et 36 mois, est réalisé en cuves de béton brut et en barriques de chêne avec une faible proportion de fûts neufs. Boris cherche à produire des vins de gastronomie, capables de vieillir, transparents vis-à-vis de l’expression du terroir et des millésimes et s’exprimant avec finesse et complexité.

Dans les rouges, Amour est à boire jeune, c’est une cuvée tendre, gourmande et sensuelle. Chemin de Ronde provient de sols de schiste et est élevé 20 mois en cuve béton et Castel Viel, élevé en fûts est un grand vin de garde.

Dans les blancs, Chemin de Ronde est une magnifique cuvée d’entrée, ronde, fleurie et légèrement oxydative. Castel Viel est un grand vin de gastronomie, élevé en fûts avec un grand potentiel de garde, on adore !

{products:219,198,194,185}

à découvrir bientôt

  • Domaine Bonnet-Huteau, Jean-Jacques, Rémi Bonnet et Vincent Pineau (Loire)
  • Domaine des Roches Neuves, Thierry Germain (Loire)
  • Domaine Terres de ROA, Claudine, Luc et Loren Tisserand (Loire)
  • Mas Lau, Laurent Bagnol (Languedoc-Roussillon)
  • Domaine Le Sollier, Thomas et Nicolas Olivier (Languedoc-Roussillon)
  • Domaine Olivier Pithon (Languedoc-Roussillon)
  • Domaine Waris Hubert (Champagne)
  • Domaine Barouillet, Vincent Alexis (Sud-Ouest)
  • Château La Colombière, Diane et Philippe Cauvin (Sud-Ouest)
  • Château Les Croisille (Sud-Ouest)
  • Domaine Nadine Ferrand (Bourgogne)
  • Domaine Fernandez Pons (Espagne)
  • Domaine Albert Mann (Alsace)
  • Château La Selve, Florence et Benoît Chazallon (Rhône)
  • Domaine des 4 vents, Lucie Fourel et Nancy Cellier (Rhône)
  • Domaine Giachino, Frédéric, David et Clément Giachino (Savoie)